Accueil du site > 2- Le Canal de Berry > Histoire > Rapide histoire du Canal de Berry

Rapide histoire du Canal de Berry

samedi 4 avril 2015, par Comité de rédaction

Les prémices . 1484 Etats généraux de Tours : vœux d’aménager le Cher en vue de navigation.

1545 à 1603- Sully puis Colbert étudient mais renoncent.

1765-1772 Le duc de Béthune-Charost et le Baron de Marivetz souhaitent une liaison entre la Loire à Tours et la Loire au Bec d’Allier. Ils imaginent un aménagement du Cher entre Tours et Vierzon et un creusement d’un canal entre Vierzon et le Bec d’Allier (nom envisagé pour ce canal : Louis XVI".

1786 Dotation de 100000F pour les premiers travaux par l’Assemblée provinciale du Berry (projet annulé sous la convention).

1807 (16 sept/16 nov) Ordonnances de Napoléon 1er : " Etablissement d’une navigation dans la vallée du Cher de Montluçon au confluent Loire " * Etude économique par Joseph DUYENS qui s’installe à Bourges en 1808 * Inventaire des matériaux à transporter * Estimaton de l’enrichissement des régions " Canal du Cher" Latéral au Cher de Montluçon à ST Aignan

.


La réalisation . 1809 début des travaux (région Montluçon). Camps à Augy, Vallon, La Perche, Drevant, Charenton. 1810 (3 septembre) - Revendication du Conseil Général du Cher : tracé par Bourges (vallées de la Marmande, de l’Auron, de l’Yèvre) - Nouvelle ordonnance impériale. 1811 (24 février) - Décret ordonnant l’étude d’un canal de Nevers à Vierzon. 1814 (9 décembre) - le Canal du Cher devient Canal du Duc de Berry. 1819 (22 décembre) - Tracé définitif fixé par ordonnance royale de Louis XVIII : le canal quittera le Cher à St Amand : vallée de la Marmande- Bassin de Fontblisse-vallée de l’Aubois, vallées de l’Auron et de l’Yèvre. Projet de construction de barrage à La Tranchasse, puis choix d’un pont-canal (96m de long) Le Canal sera construit sur le modèle des canaux Anglais à petit gabarit (5m largeur en plafond, écluses de 2,70m x 27,75m). 1820 - 40 km de Montluçon au pont de la Tranchasse (terrassement réalisé, maçonneries en attente) 1822 - Loi de finance 1822 : Ressources du canal à partager pendant 40 ans (péages, affermage de la pêche, vente aux enchères du bois et du foin sur les terrains du canal). Plantations par les Ponts et Chaussées : 190000 arbres dont 150000 peupliers + merisiers + ormes + acacias, noyers et autres fruitiers, plantés selon un code. Une essence d’arbre correspondait à un ouvrage d’art pour signaler sa présence. 1824-1828 - Creusement de canal de jonction Cher-Loire à Tours. 1828-1832 - Construction du pont-canal de la Tranchasse. 1829 - Ouverture à St Avertin / tours 1831 - Mise en service Bourges-Vierzon. 1832 - Traversée de Bourges 1834- Bourges-Montluçon. 1837- Sancoins-Marseilles-lès-Aubigny. 1839 - Sancoins-Fontblisse. 1840 - Problèmes d’alimentation en eau : création d’étangs-réservoirs. 1841 - St Avertin-Noyers 1841 - Vierzon-Noyers. 1845 - Les travaux sont considérés comme terminés 1840-1846 - Etangs-réservoirs de Goule (sur l’Auron), et Pirot (sur la Marmande). 1840-1850 - Canalisation du Cher entre Noyers et Tours 1878-1884 - Usine élévatoire de Mornay-sur-Allier

.


Le fonctionnement

. 1865 - 890 Berrichonnes sur le Canal de Berry 1852 - L’Etat rachète les actions à la compagnie des 4 canaux. 1872 - Elargissement de la cuvette du pont-canal de la Tranchasse (de 3m à 5.20m). 1879 - Intervention de Freyssinet : élargissement des ponts-canal de la Tranchasse et de la Queuene. 1878-1884 - Construction de l’usine élévatoire de Mornay sur Allier 1885-1886 - Elargissement du port de Montluçon (creusement d’un deuxième bassin) 1900 (26 septembre) - Congrès de la navigation à Montluçon (Etude de l’élargissement au gabarit Freyssinet -projet abandonné). 1905 - Record du trafic fluvial. 1905-1915 - Début du déclin. 1912 - Création de l’Office National de la Navigation. 1915-1918 - recroissance du trafic. après 1918 - Longue période de déclin. 1924 - Quasi abandon de la construction de péniches. 1932 - Mise en place de "L’affrêtement au tour". Inconvénient pour les "Berrichonnes" mal adaptées aux changements de cargaison. 1934 - Premier projet de déclassement. 1940 (mai) - Crue record du Cher ;nombreux dégats entre Montluçon et ST Amand. La navigation est interrompue du 4 mai 40 au 23 février 41. 1944 - Ultime projet d’élargissement du Canal. 1952 - Lancement de la dernière berrichonne "Le derneier Dunois" à Dun-sur-Auron. 1953 (16 février) - Enquête en vue du déclassement. 1955 (3 janvier) - Décret de déclassement avec effet au 1er février et aliénation du Canal de Berry.

Documents joints

2 Messages de forum

  • Rapide histoire du Canal de Berry Le 7 février 2013 à 19:06 , par Thierry BAILLAVOINE

    Bonjour,
    Je suis responsable des Ouvrages d’Art à la SNCF sur l’Allier.
    Je suis à la recherche des interactions de construction entre les deux "réseaux"
    En particulier sur la gestion des arrivées d’eau en provenance des ruisseaux. Passent-ils tous dans des "siphons" - passage sous le canal sans le grossir ?
    Auriez-vous des éléments à me fournir ?
    Mes coordonnées professionnelles sont :
    Thierry BAILLAVOINE
    Assistant Génie Civil SNCF
    06 77 09 38 14
    courriel : thierry.baillavoine@sncf.fr
    Merci de bien vouloir me répondre.
    Cordialement.
    Th. Baillavoine

    • Rapide histoire du Canal de Berry Le 17 mars 2013 à 17:41 , par Michel dumas

      Bonjour,

      Vous avez posé sur le Blog de l’ARECABE la question des ruisseaux qui coupent le canal de Berry dans l’Allier.
      A ma connaissance entre Saint Victor et Vallon en Sully le canal est coupé par un aqueduc en aval de l’écluse de Perguines sortie d’un ancien méandre La Magieure à Vaux , passage sous le canal par un pont-canal un aqueduc à Rouéron Cne d’Audes /Reugny Le ruisseau de Villevandret, proche du pont de L’A71 commune de Nassigny. Ce dernier passe sous la voie ferrée et se déverse directement dans le canal.

      Michel Dumas
      Délégué ARECABE ALLIER.