Accueil du site > 14- Actualité > Le pont-canal de la Tranchasse et le pont-canal de Chantemerle

Le pont-canal de la Tranchasse
et le pont-canal de Chantemerle

mardi 15 juillet 2014, par André BARRE

Deux ponts-canaux et 2 approches bien différentes.

Le canal de Berry franchit le Cher au lieu dit « La Tranchasse » par le pont-canal du même nom, construit entre 1829 et 1834, puis élargi en 1872, il présente un intérêt historique, patrimonial et technique, il est représentatif des grands pont-canaux en maçonnerie construits à cette époque en France, c’est le premier pont-canal construit en Région Centre : longueur totale 96 m sur 8 arches, largeur totale de 8 m, largeur de la voie d’eau 5,5 m. Depuis le 15 avril 2009 ce pont-canal, ainsi que l’écluse de la Tranchasse, et le pont-canal de La Croix sont inscrits au titre des monuments historiques. -> La tranchasse

Le pont-canal de Chantemerle est situé sur la commune de Vaux, dans l’Allier, il permet au canal de Berry de franchir la rivière la Magieure. La construction du pont-canal est achevée en 1825, comme la Tranchasse il connut des soucis d’étanchéité qui amenèrent des travaux de restaurations en 1853 et 1898. Ses dimensions sont les suivantes : longueur totale 27 m sur 3 arches ; largeur de la voie d’eau 4 m. A la suite du Pont-canal se trouve l’écluse, elle fait partie des 10 premières écluses aux dimensions de 4 m de largeur et 34 m de longueur, ensuite nous connaissons les écluses de 2,70 m de large par 27,75 m de longueur. -> Chantemerle

Suite à une rencontre, avec le Berry Républicain le 9 juillet 2014, nous avons montré l’état de délabrement du pont-canal de la Tranchasse, il se dégrade très vite, les croisillons manquants sur la rambarde sont peut-être un acte de malveillance, mais sans doute un signe supplémentaire du mauvais état de cet ouvrage patrimonial, le chemin de halage souffre d’un manque d’entretien, les scellements de la rambarde ne remplissent plus leur fonction. Je découvre les arguments de Monsieur le Maire de Colombiers, qui oppose l’urgence de restaurer la rambarde (au fait que sa commune n’a pas les finances) à l’installation de zones industrielles ou des équipements qui serviront à la population, il est vrai que nous connaissons bien les difficultés des communes, avec la diminution des dotations de l’état aux collectivités territoriales. -> La tranchasse

Mais Monsieur le Maire le développement touristique avec et autour du canal de Berry, est source d’activités créatrices d’emplois, le sud du département du Cher traversé paisiblement par le canal de Berry a de nombreux atouts pour le tourisme, travaillons ensembles pour développer et permettre à nouveau une navigation touristique, la demande existe, de même que la location de vélos. Sauvons notre patrimoine, le montage des dossiers demande en premier lieu d’y croire. -> Chantemerle

Quel paradoxe entre monsieur le nouveau Maire de Vaux qui, alerté par l’ARECABE lors de ses parcours découverte, a vu et alerté en février 2014 le président du CG 03, et monsieur le Maire (qui ne se représentait pas) sur le délabrement du pont-canal de Chantemerle, afin que soit stoppé rapidement le descellement des pierres de la culée amont du pont-canal. Une réponse rapide du président du CG 03 monsieur Jean Paul Dufregne et une réunion à la mairie de Vaux récemment, avec une représentante de la sous-préfecture de Montluçon, la directrice de la Communauté de Communes Val de Cher, un courrier du CG 03 montrant sa possible participation à un montage financier, le pays de la Vallée de Montluçon, la fédération de la pêche, l’ARECABE, ceci pour avancer et sauver le pont-canal de Chantemerle.

André BARRE

1 Message

  • Le pont-canal de la Tranchasse
    et le pont-canal de Chantemerle
    Le 15 juillet 2014 à 23:30 , par Mireille

    Bonsoir,
    Le développement industriel n’est il pas complémentaire du développement touristique ?
    Certaines petites communes en ont pris conscience depuis plusieurs années. Je citerai tout simplement DREVANT et AINAY le VIEIL , les communes voisines de COLOMBIERS.
    La municipalité de DREVANT a su prendre son envol en développant son patrimoine historique existant(visite du site archéologique, navigation en bateaux électriques sur le canal de Berry, sentiers des Césars ....), tout en accueillant des industries ( restaurant, bourrellerie, centre de valorisation des déchets ....).
    AINAY le VIEIL a su mettre en valeur l’entrée de son village en créant des aménagements autour de l’eau. Grâce a son château du XIV ème siècle des touristes français , étrangers découvrent ce charmant petit village.
    Le canal de Berry n’est ’il pas le lien entre ces deux communes ?
    Le GR41 ne passe t’il pas sur le pont canal de la Tranchasse ?
    La communauté de communes Cœur de France (C/C dont Colombiers fait partie) n’a t’elle pas un projet de parcours touristique reliant MEILLANT à la Foret de Tronçais , via le pont canal de la tranchasse ?
    Faut il priver les randonneurs, les vététistes de ces chemins de halage, de ce petit coin de nature paisible ?
    Faut ’il ignorer toutes ces retombées financières possible ?
    Développement touristique et industriel sont tout à fait conciliables , encore faut ’il s’en donner les moyens et en avoir le volonté !
    La Municipalité de DREVANT, les élus de l’ALLIER l’ont compris